Histoire d’un Chat Abandonné…

Texte horriblement poignant, mais que je me devais de publier…

Combien de personnes autour de moi !! Aujourd’hui j’ai accompli une semaine.
Quelle joie d’être dans ce monde!

Mois 1:
Tant d’affection donnée par ma maman. Je suis aux anges avec ma maman.

Mois 2:
Aujourd’hui ils m’ont séparé de maman. Elle était très inquiète, et avec ses yeux elle me dit adieu.
J’espère que ma nouvelle « famille humaine » me soignera aussi bien qu’elle le faisait.

Mois 3:
Je grandis très vite; tout ce qu’il y a autour de moi attire ma curiosité. Il y a plusieurs enfants aussi dans la maison et pour moi ils sont comme « des frères ».

Mois 5:
Aujourd’hui je me suis fait gronder. Ma mère s’est fâchée parce que j’ai fait « pipi » à l’intérieur de la maison; mais jamais ils ne m’avaient dit où je devais le faire. En outre je dors dans une armoire… Et je ne le supporte plus!

Mois 6:
Je suis un chat heureux. J’ai la chaleur d’un foyer; je me sens protégé et en sécurité.
Je sens que ma famille humaine m’aime et me considère beaucoup.
Lorsqu’ils sont à la table, ils me laissent manger avec eux.

Mois 12:
Aujourd’hui j’ai un an. Je suis un chat adulte. Mes maîtres disent que je suis plus grand que ce qu’ils avaient imaginé. Je suis sûr qu’ils sont fiers de moi!!

Mois 13:
Je me sens très mal aujourd’hui. « Mon frère » m’a prit ma balle. Je n’ai jamais pris ses jouets moi, j’ai donc décidé de lui reprendre. Mais mes pattes ont des griffes et je lui ai fait mal sans le vouloir. Après cela, ils m’ont enfermé. Ils disent qu’ils vont me mettre en observation et que je suis mauvais. Je ne comprends pas ce qu’il se passe.

Mois 14:
Plus rien n’est pareil. Ils ne me laissent plus sortir dans le jardin. Je me sens très seul, ma famille ne m’aime plus ?? Parfois ils oublient qui j’ai faim et soif.

Mois 15:
Aujourd’hui ils m’ont laissé sortir au jardin. Je crois que ma famille m’a pardonné et j’étais si content que je sautais de joie. En plus ils m’emmènent avec eux en promenade. Nous prenons la route et quelques minutes plus tard on s’arrête faire une pause.

Quand ils ont ouvert la portière j’étais le premier à me précipiter dehors tellement j’étais heureux !
Mais, je ne comprends pas pourquoi ils ont fermé la portière derrière moi et sont partis sans rien dire « attendez, attendez! » Ils ….Ils m’ont oublié !?
J’ai courru derrière la voiture aussi vite que je pouvais. Mon angoisse grandissait au fur et à mesure qu’ils s’éloignaient. Ils m’ont bel est bien oublié !!!

Mois 16:
J’ai essayé en vain de retourner à maison. Je me sens seul et perdu ! En chemin je rencontre des personnes au bon coeur qui, me voyant triste, me donnent un peu a manger. Je les remercie du regard et du fond de mon âme. J’aurais bien voulu qu’ils m’adoptent mais tous ce qu’ils disent c’est « pauvre chaton qui s’est perdu ».

Mois 17:
L’autre jour je passais près d’une école et j’ai vu beaucoup de jeunes garçons qui ressemblaient à mon « frère ». Mais quand je me suis rapproché ils se sont mis à courrir après moi et à me lancer des pierres en jouant à celui qui réussirait à me toucher. Malheureusement une de ces pierres m’a atteint l’oeil et depuis je ne vois plus avec.

Mois 18:
Je suis très maigre; mon aspect physique a changé. Depuis que j’ai perdu mon oeil les gens me chassent de plus en plus à coups de balai lorsque je cherche seulement un petit coin d’ombre où me reposer.

Mois 19:
Aujourd’hui en essayant de traverser la route où passent toutes les voitures, une d’entre elles m’a roulé dessus. J’étais pourtant encore en lieu sûr dans le caniveau, mais jamais je n’oublierai le regard de satisfaction du conducteur, qui volontairement a fait un écart vers moi pour me heurter. Heureusement qu’il ne m’a pas tué, mais juste disloqué la hanche. Je ne peux presque plus marcher.

La douleur est terrible, mes pattes postérieures ne me répondent plus et avec difficultés j’ai pu me traîner vers un peu d’herbe à coté du chemin.

Mois 20:
J’ai passé 10 jours sous le soleil, la pluie, le froid, sans manger.
Je ne peux pas bouger et la douleur est insupportable. En plus je sens très mauvais et je perds mes poils. Je suis quasi inconscient.

Mais une force étrange m’a fait ouvrir les yeux. Une douce voix : « Pauvre chaton, regardez comment ils l’ont laissé », disait elle. C’était une vieille dame accompagnée d’un monsieur en blouse blanche. Ils commencèrent à me caresser et le monsieur dit à la dame: « Je suis désolé madame ! mais ce chat et en trop mauvais état physique. Il n’a pas de remède. Le mieux serait d’atténuer ces souffrances. » La gentille dame s’est mise à pleurer et acquiesça de la tête.

J’ai juste senti la piqûre de l’injection et je me suis endormi pour toujours en me demandant pourquoi je suis né si personne ne voulait de moi.

****************
La solution n’est pas de jeter un chat à la rue, mais de le faire stériliser et de l’éduquer. Ne convertissez pas une compagnie agréable en un problème!

Si vous avez des soucis pour éduquer votre chat, le mieux est d’en parler avec votre vétérinaire ou un dresseur spécialisé qui vous expliquera clairement les raisons de son comportement, afin d’éviter la mauvaise compréhension.

SOURCE : http://www.noschats.com/h-chats-abandonnes.html