Qu’est-ce que la CSRM?

La Capture-Stérilisation-Retour-Maintien (Trap-Neuter-Return TNR, Trap-Neuter-Return-MonitorTNRM en anglais) est la seule méthode qui s’est avérée efficace afin de contrôler la croissance de la population des chats communautaires. Le programme de CSRM consiste à capturer tous les chats errants et féraux d’une colonie, à les stériliser et à les retourner ensuite sur leur territoire. Ces chats présentent l’oreille gauche taillée de 1 centimètre afin qu’on puisse  les identifier comme des chats communautaires ayant été stérilisés. Ils sont nourris, sont pourvus d’un abri et leurs gardiens surveillent l’arrivée possible de nouveaux chats. À chaque fIMG_5732ois que des ressources sont disponibles (refuges, familles d’accueils), les jeunes chatons socialisables sont retirés de la colonie et placés pour adoption.

On stabilise la taille d’une colonie en stérilisant au moins 70% des adultes fertiles. Le programme CSRM de SOS Félins quant à lui, vise une stérilisation à 100% ce qui a pour effet, non seulement de stabiliser la taille de la colonie mais qui, de surcroit entraîne une diminution progressive de cette colonie, au fil du temps. C’est ce qu’on appelle la « capture ciblée de la colonie » et elle nous permet de voir la population de chats communautaires diminuer rapidement.

De plus, les comportements gênant souvent associés aux chats fertiles sont réduits soit les miaulements, les bagarres et l’odeur des mâles non-stérilisés qui urinent pour marquer leur territoire. Les chats errent moins et leur présence est moins visible. De plus ils nous offrent toujours l’avantage de nous débarrasser des rongeurs, bénéfice indéniable dans les zones urbaines.

Au niveau de la communauté, le programme de CSRM présente aussi plusieurs avantages. Tout d’abord, la stérilisation diminue le nombre de chats et de chatons qui se retrouvent dans des refuges. Ce qui résulte en un impact positif considérable sur le taux de mise à mort de chats viables et en santé. Par exemple, à San Diego, après seulement deux années de mise en application du programme de CSRM dans toute la région, la mise à mort des chats a diminuée de plus de 40 %. À San Francisco, après six années de mise en application du programme de CSRM dans toute la ville, le taux de mise à mort pour tous les chats, domestiques et sauvages, a chuté de plus de 80 %. En somme, la diminution de chats communautaires fertiles implique la réduction du taux de chatons nés à l’extérieur et par conséquent, moins de chatons sont confiés à des  refuges. Par le fait même,  les chatons entrent  moins en compétition  avec les chats  déjà présents dans les refuges, permettant à ces derniers de trouver plus facilement un foyer d’adoption.

Un autIMG_5830re avantage du programme est la réduction des coûts pour le contrôle animalier. Habituellement, le coût lié à la gestion des chats communautaires comprend le temps nécessaire à un agent pour capturer le chat, les dépenses de nourriture et d’hébergement pendant la période d’attente obligatoire avant la mise à mort l’animal,  ainsi que le coût de la procédure. En comparaison, le seul coût qu’entraîne le programme de CSRM est la stérilisation de chaque chat. Tout le reste du travail – capture, nourriture, etc. – est effectué par des bénévoles.

Une étude menée à Orange County, en Floride, lors de la mise en place d’un nouveau programme de CSRM pendant deux ans et demi, a révélé une économie de 47 % (soit plus de 109 000 dollars dans ce cas précis).

Le programme de CSRM permet de mobiliser un grand nombre de bénévoles parce qu’il privilégie la vie, ce qui s’avère un avantage indéniable. Lorsque les gens savent que les chats seront retournés dans leur environnement et soignés, l’expérience démontre qu’ils sont beaucoup plus favorables à offrir leur temps et à fournir les efforts nécessaires pour s’impliquer.

VIDEO: Alley Cats Allies – Qu’est-ce que la CSRM (TNR)

(Inspiré de Neighborhood Cats of New York City)

Tous droits réservés – SOS Félins 2013-2015 ©